Maman mais pas que

Lorsque l’on devient maman, notre vie change du tout au tout. Elle s’illumine. Notre quotidien se met à sourire plus grand et notre cœur bat plus fort. En même temps, nos journées passent plus vite, elles sont plus remplies, l’inquiétude grandit parfois aussi.

Vous l’aurez compris, TOUT change lorsque l’on devient maman et en bien, en merveilleux!

En revanche, ce qui est difficile lorsque l’on endosse ce nouveau rôle, c’est d’AUSSI rester ce que l’on était avant, c’est-à-dire une femme. Et oui, qui dit journées bien remplies en tant que maman, dit moins de temps pour soi.

Au final, nous nous retrouvons à être maman, professionnelle (peu importe notre job), femme de maison, épouse, amie et femme. A vouloir être partout, le risque, c’est d’être finalement nulle part, ou alors de zapper un des rôles, de le glisser de côté en se disant que ce n’est pas grave, nous le retrouverons plus tard est grand. Et le plus simple à faire glisser, c’est celui de femme. Malheureux non?

Pourtant, toi, oui toi qui me lis, tu n’es pas qu’une maman! Et il ne suffit pas de te le répéter mille fois pour que ce soir vrai hein, il faut agir en fonction! Parce que si on n’agit pas, et bien ce rôle il est mis de côté dans un trou trèèèèèèès profond et il sera difficile de le remonter.

Si j’écris ces quelques mots ici, c’est que j’ai parfois l’impression que mon moi-femme est au fond de ce trou et que j’ai une vraie montagne à escalader pour reprendre ce rôle auquel je tiens pourtant et qui est essentiel à mon équilibre.

Je n’ai jamais été super féminine, préférant pendant des années un look sportswear à toute autre chose. Pourtant, depuis mon AVC, j’avais pris un nouveau versant de ce côté là. L’AVC avait changé ma vie, j’avais décidé de prendre le pouvoir sur quelque chose de possible et la féminité, ça l’était.

Mais en devenant maman, j’ai perdu pendant de (trop) longs mois cette féminité, préférant le jean baskets (ça tombe bien c’est à la mode), et le maquillage minimum et rapide plutôt que les heures à la salle de bain. Je me disais que ça n’avait pas grande utilité, que je n’avais personne à convaincre. J’avais juste oublié que la première personne à qui on doit plaire, c’est soit même… Le reste suit, inévitablement! Les « tu sens bon, tu es jolie aujourd’hui, les baisers dans le cou » de monsieur papa, les « Wawwww » de Petit Chat, les petits compliments de l’entourage se sont multipliés proportionnellement à l’augmentation des minutes passées à rester femme. Mon sourire en me regardant dans le miroir s’est lui aussi agrandi avec la même proportionnalité. Et ce n’est qu’à ce moment-là que je me suis rendue compte que j’avais perdu un morceau de moi-même. En effet, on ne se rend compte de ce que l’on a perdu qu’une fois que ce n’est plus là et moi, je n’avais pas vu que je ne prenais plus soin de moi, j’avais même oublié qu’avant, j’avais ce versant là, même minime.

Je déteste donner des conseils, je ne ferai même jamais d’articles conseil d’éducation ou quoi que ce soit mais s’il y a bien une chose que je peux te dire, c’est: ne t’oublie pas, pense à toi, tu es une femme et surtout, tu es belle!

A présent, j’essaie de m’accorder du temps, des bulles rien qu’à moi. Des rdv soins beauté, des moments entre amis, de bons bains avec un bouquin, du temps pour bloguer, du nouveau make up, du shopping, du temps à la salle de bain pour tenter de nouvelles coiffures ou maquillages. Bref, de petites parenthèses pour être une femme épanouie. Car une femme épanouie est une maman, épouse et amie encore plus heureuse non?!

Et vous, quelles sont vos astuces pour rester femme? Vous y arrivez?

3 Comments

  • Lespetitsbonheursdangie 24 mai 2017 at 14 h 20 min

    Salut 🙂 Après mon premier j’ai vraiment eut du mal a m’y retrouver, je m’étais même complètement oublier… Je ne vivait plus que pour lui et a travers lui. Pour ma seconde par contre sa a étais différents j’ai pris conscience de mes erreurs précédentes et il m’as simplement fallu m’organiser différemment 🙂 en tout cas très bon article !
    Bisouxxx

    Reply
    • migakalou 24 mai 2017 at 18 h 43 min

      Merci 😉 Je pense en effet que je manque d’organisation. Je me reconnais très bien en tout cas quand tu dis: vivre pour et à travers lui….

      Reply
  • Mélodie 24 mai 2017 at 19 h 26 min

    Je me retrouve également … je ne vis que pour mon loulou et je ne fais plus du tout ATtention à MOi … alors qu’avant je me maquillais, accordais toujours les couleurs …

    Reply

Leave a Comment