Mon papa

Le mercredi, c’est le jour rien qu’avec maman.

Mais quand le printemps s’installe et que le soleil brille, c’est aussi le jour de la grande balade.

Le jour où l’on va chercher papa à pieds au travail, où l’on a de grandes discussions super philosophiques (aujourd’hui: le vélo d’un petit garçon que nous avons croisé, la couleur des fleurs rencontrées et cueillies, et les conditions d’obtention d’un vélo (soit plus de caca au slip), glam non?) que j’adore et le jour où il se rue dans les bras de son papa même si le travail de ce dernier est bondé.

Le jour où, même si on est en tête à tête, les retrouvailles avec son papa semblent être ce qu’il y a de plus important.

Il se l’aime son papa. Il est tout le temps en train de lui faire des bisous, des câlins, des guillis, de lui dire « papa, viens jouer avec moi toi! »

Et puis, il a cette façon si particulière de s’adresser à lui, de prononcer le mot magique. « PApa », en insistant sur le premier « pa », comme s’il s’agissait d’une langue bien à lui. Nos cœurs chavirent à chaque fois.

J’adore cette complicité qu’ils ont. Lorsqu’ils jouent tous les deux, j’aime parfois me mettre un peu à l’écart pour les regarder faire et remercier la vie de ce qu’elle m’offre. Je souris de les voir rire, je souris de penser que parfois, à cet instant précis je n’ai pas un, mais deux enfants (avoue toi aussi tu le penses parfois), je souris de les voir faire les fous, des courses de cheval de bois ou de draisienne. Rien ne les arrête.

Je souris aussi de les voir se câliner, se dire des mots doux ou se chuchoter la prochaine action à mener sur maman. Une attaque de guillis? De câlins? De bisous? De mots doux? Je feins souvent de ne pas entendre et ils rient aux éclats d’avoir réussi leur coup pourtant irrémédiablement manqué.

Alala, je les aime ces deux-là.

Et j’aime à la folie nos trajets d’une trentaine de minutes, main dans la main, qui nous mène à tambours battants et à conversations enflammées, vers des retrouvailles endiablées et pleines de rire. Car ces deux-là, si quelque chose les caractérise, c’est bien le rire.

1 Comment

  • Mélodie 7 avril 2017 at 10 h 31 min

    Très bel article 😉

    Reply

Leave a Comment