Le mardi c’est bibli!

Queuuuoi?! Vous ici? Haha oui! Tu ne rêves pas, je reviens bien traîner mes guêtres ici avec un mardi c’est bibli. ET, en littérature de jeunesse s’il vous plaît! Incroyable non? Presque!

Mercredi dernier, nous sommes allés, tous les deux, à la librairie du coin, chercher des livres sur les écureuils. Oui, oui, tu lis bien. A l’école (faut que je vous parle de ça aussi ralala), ils débutent un projet d’écriture autour d’un écureuil qui vit des aventures. Alors, ils ont visité le parc de l’école (qui est immense), à la recherche de ces petites bêtes rousses (il y en a plein mais ils fuient les enfants. Tu m’étonnes Yvonne!), ils les ont vu en photo, ils en ont parlé… Du coup, Petit Chat n’a qu’une idée en tête: aller en forêt, essayer de voir des écureuils!

Du coup, nous sommes partis à la recherche de livres qui en parlent. Par chance, la librairie avait déjà sorti son thème d’automne et on a pu en trouver plusieurs. Je me suis retenue et je n’en ai pris qu’un, mais je pense que nous allons y repartir (je suis incorrigible en matière de littérature de jeunesse).

Je te parlerai bientôt de la petite pépite rousse que nous avons trouvé (quoi que si tu me suis sur instagram, tu le sais déjà), mais aujourd’hui, ce n’est pas de cela dont je viens te parler!

Je viens plutôt te parler du livre: Trop grand, trop petit de Catherine Leblanc et Eve Tharlet, paru aux éditions Minedition.

Ce livre est un petit trésor, drôle et qui en même temps, fait réfléchir. Surtout les parents…. En effet, je nous suis un peu retrouvés, nous adultes, dans le déroulement de cette belle histoire.

C’est l’histoire de Martin, un ourson (ou une marmotte? Un castor? haha), que ses parents trouvent trop petit pour pas mal de choses (couper sa viande, conduire la voiture, jouer avec le portable de papa), mais en même temps, trop grand pour d’autres (boire un biberon, monter dans la poussette, garder son doudou). Martin est un peu déstabilisé par ce double rôle: trop grand ou trop petit? Il faudrait savoir!

Du coup, il se met à observer ses parents et à leur faire remarquer qu’eux aussi, parfois, sont trop petits ou trop grands pour certaines choses.

Pourtant, une chose est sure, on est pile à la bonne taille pour se chatouiller et se faire des câlins!

Un album qui fait grandir, les petits et les grands!

No Comments

Leave a Comment